UNE OCCASION UNIQUE D'AFFIRMER UN DÉSIR DE TRANSFORMATION

Zoom sur

Plus que jamais en phase avec les nouveaux enjeux sociétaux, la Coupe du Monde de la Pâtisserie se renouvelle. Pierre Hermé, Président du concours depuis 2019, réaffirme ses ambitions et défis, et sa nécessité de mixité.

L’ÉDITION 2021 SE VEUT PLUS EN PHASE AVEC LE MONDE D’AUJOURD’HUI. LA MIXITÉ FAIT-ELLE PARTIE DE CES ENGAGEMENTS ?
QUI SONT LES PÂTISSIÈRES FAISANT LEUR ENTRÉE DANS LE CONCOURS ?

Un comité composé uniquement d'hommes n’est plus d’actualité. Il n’est pas en phase avec la réalité du métier d'aujourd'hui. Avec ce nouveau comité, j'ai voulu donner le ton. Tout d'abord en m'entourant de deux vice-présidents, une première dans l'histoire de la Coupe du Monde de la Pâtisserie.

Claire Heitzler porte un gros challenge : transformer la Coupe du Monde de la Pâtisserie en un concours plus responsable à tous les niveaux. Quant à Frédéric Cassel, fort de sa longue expérience en tant que Président de Relais et Dessert, il a pour mission de mettre à profit sa parfaite connaissance de tous les rouages de nos métiers.

Il nous semblait important de constituer un comité composé de représentantes du métier telles que Claire Heitzler, Claire Damon, Sophie de Bernardi, Christelle Brua, Johanna Le Pape. Elles sont des exemples qui inspirent les nouvelles générations.

CETTE ANNÉE, UN NOUVEAU COMITÉ SUCCÈDE À CELUI QUI A OEUVRÉ POUR LA COUPE DU MONDE DE LA PÂTISSERIE PENDANT PLUS DE 30 ANS.
QUELLES SONT SES AMBITIONS ?

En 2019, Gabriel Paillasson m’a accordé sa confiance en me proposant la Présidence de la Coupe du Monde de la Pâtisserie. Pendant 30 ans, lui et son Comité ont porté le concours au plus haut rang des événements référents de la pâtisserie mondiale. Je suis très fier et honoré de cet héritage.

En tant que Président, j’ai à cœur de donner une nouvelle direction à la Coupe du Monde de la Pâtisserie. Pour cela j’ai souhaité m’entourer de pâtissiers, pâtissières, chocolatiers et glaciers qui incarnent la dimension contemporaine de notre métier, son universalité. Ce métier a beaucoup évolué ces dernières années. La perception et l’engouement du public ont contribué à lui donner un autre statut.

Le C.I.O et le C.I.S (Comité International Stratégique) sont composés de professionnels et professionnelles d’expérience et d’horizons divers. Ils et elles ont vécu les concours, ils et elles sont français ou internationaux, travaillent dans des boutiques, palaces, ou sont consultants, ont vécu à l’étranger, ont un esprit entrepreneurial, créatif, visionnaire, innovant.

Avec leurs expériences, je veux que ce nouveau comité travaille pour une pâtisserie en conscience, plus vertueuse : les matières premières, ainsi que leur origine et leur mode de production, comptent tout autant que la méthode de production.

À QUELS NOUVEAUX DÉFIS LA COUPE DU MONDE DE LA PÂTISSERIE DOIT-ELLE FAIRE FACE ?

La Coupe du Monde de la Pâtisserie est l’ événement référent d’une pâtisserie engagée et responsable, au service d’une gourmandise affirmée, vecteur d’émotions. L’univers de la pâtisserie a également un rôle essentiel à jouer en tant qu’acteur de la transition. Elle doit préserver son essence : le goût, le plaisir et la gourmandise. Tout en agissant mieux pour l’environnement et la planète.

Ainsi, toutes nos réflexions et actions vont être analysées pour mieux préserver nos ressources naturelles. La Coupe du Monde de la Pâtisserie est une occasion unique pour les acteurs du secteur d’affirmer leur désir de transformation. C’est également un moment privilégié de transmission de valeurs et de mobilisation intergénérationnelle.

© 2021 Sirha. Tous droits réservés

Mentions légales - Politique de Confidentialité - CGU